Comme j’aime venir me reposer,
Sur l'herbe verte de tes beaux côtés
Entendre ton eau cristalline s'écouler
Et méditer sous ce beau soleil d'été
Coule, coule, rivière aux mille diamants
Au tracé creusé au cours des temps
Tu renfermes faune et flore pour les êtres
Tout en traversant des paysages champêtres

 

 

Ramses le 9/05/2012
Résolution d'écran 1280/1024